Matériel d'orpaillage

Comment construire une rampe d’orpaillage ?

De nos jours, une sluice box est un matériel souvent utilisé en orpaillage de loisir. Elle sert à traiter plus de gravier que si vous utilisiez une batée (même ceci n’est pas forcément vrai pour celui qui sait se servir parfaitement d’un pan américain).

Pour fabriquer une rampe d’orpaillage efficace et simple, la simplicité est la clé. Un canal plat est nécessaire pour l’écoulement de l’eau, avec un tapis pour piéger l’or. Un flare peut être ajouté pour optimiser le débit. Pour fabriquer la rampe, l’aluminium est recommandé pour sa légèreté et sa maniabilité. La rampe doit mesurer environ 60 cm de long et 25 cm de large, avec des bordures de 10 cm. Le tapis, idéalement en caoutchouc strié, est fixé avec du silicone pour faciliter son nettoyage. Les pièges, comme les riffles, sont créés à partir de restes de tapis pour maximiser l’efficacité.

Si est très facile de trouver des rampes d’orpaillage sur le marché français, sachez qu’il est également très facile de se fabriquer soi-même. Nous allons, pour cela, vous expliquer les étapes à réaliser pour vous fabriquer votre propre rampe.

Créez votre propre rampe d'orpaillage en seulement 6 minutes ! [PODCAST]

Quels sont les caractéristiques d’une rampe d’orpaillage efficace et facile à faire ?

Dans le principe, on ne cherche pas à faire quelque chose qui sorte de l’ordinaire. Au contraire, on recherche la simplicité. Car en orpaillage, plus c’est simple, plus c’est efficace. Pour faire simple, on a besoin de quoi ?

  • On a besoin d’un canal à l’intérieur duquel l’eau circulera.
  • Ce canal devra avoir un fond plat afin de pouvoir y déposer un tapis qui sera capable de piéger et concentrer l’or.
  • On tentera d’y ajouter un flare afin d’optimiser le débit entrant de l’eau.
  • Enfin, en on cherchera un moyen simple pour faire tenir le tapis au fond de la rampe tout en facilitant son nettoyage.

Bien évidement, on fera en sorte de rendre la rampe facile à utiliser, efficace et à moindre cout.

fabrication dune rampe d'orpaillage fait main

Création du canal de la rampe de lavage

Si on veut se rapprocher le plus possible d’une rampe que l’on achète dans un magasin spécialisé, le mieux et le moins cher reste de se rapprocher d’un métallier ou un chaudronnier, ou encore la fabriquer vous-même à la maison si vous avez de quoi plier le métal. Là au moins, vous pourrez créer votre rampe sur mesure et exactement comme vous l’avez en tête.

Contrairement à ce que l’on peut croire, ce n’est pas si cher que ça. Le professionnel a juste besoin d’une plaque d’alu qu’il va ensuite plier des 2 cotés pour faire les bords de la rampe ce qui revient à une quarantaine d’euros environ et 20 minutes de travail.

Si vous optez pour passer par un professionnel, ou si vous vous sentez de pouvoir plier de l’alu dans votre garage, essayez d’avoir finalement une rampe de 60 cm de long pour 25 cm maximum de large (pas plus) une fois les bordures pliées. La hauteur des bordures ne doit pas accéder les 10 cm.

De là, vous avez 2 possibilités,

  • Soit faire une flare additionnel qui viendra de fixer par des vis papillons au canal (surcout de fabrication).
  • Soit opter pour la technique encore plus simple en repliant les bordures avant de la rampe à 45 degrés sur les côtés pour faire comme un entonnoir.

Vous pouvez également opter pour utiliser tout autre type de canal comme par exemple en récupérant une rigole d’évacuation d’eau de pluie. Attention, ce n’est pas l’idéal, car il faut tomber sur des formes se rapprochant d’une rampe traditionnelle avec un fond plat et des bordures à 90 degrés.

Code promo matériel d'orpaillage et de recherche d'or boutique le fouilleur

La pose du tapis et des formes de pièges

Maintenant que vous avez votre structure de rampe, il ne vous reste qu’à y positionner un tapis. Ici, nous allons vous donner la méthode la plus simple, la moins chère et de très loin le plus efficace.

Mis en place du tapis de base

Pour ce faire, nous allons utiliser du tapis en caoutchouc antidérapant dentelé en caoutchouc. Ce genre de tapis se trouve très facilement en magasin de bricolage, généralement présenté à la coupe. En plus, ce type de tapis est utilisé dans beaucoup de type de rampe d’orpaillage et les restes seront très certainement réutilisés de votre côté pour customiser et améliorer votre rampe ou vos autres rampes.

Pour vous donner une idée des prix, cela revient à 10 euros le mettre carré : de quoi faire plusieurs rampes avec.

Pour commencer, on procède à un découpage du tapis en caoutchouc afin qu’il épouse tout le fond de la rampe. On prendra garde à faire de sorte que les stries soient bien dans le sens de la largeur et donc qu’elles soient perpendiculaires au sens du flux dans la rampe (très important).

Ensuite, dans un souci de praticité, on colle notre tapis sur le fond de la rampe. On utilisera du silicone de joint de salle de bain afin de pouvoir le décoller plus facilement, si besoin. Pourquoi le coller ? tout simplement pour ne pas à avoir besoin de créer des supports de fixation dans un souci de simplicité. Même collé, nous allons faire en sorte que le tapis reste facile à nettoyer lors de son utilisation normale.

Création des pièges pour l’or

À cette étape, notre rampe commence à prendre forme. Elle est même presque finie. Le plus dur est fait et le plus fun reste à faire. Maintenant, nous allons créer les pièges directement sur notre base de tapis strié collé dans la rampe.

Cette nouvelle étape consiste à se servir encore de nos restes de tapis striés pour créer nos pièges. Ici, on va s’orienter sur des pièges en riffles, c’est-à-dire des tasseaux et des tremplins. Ces types de pièges sont à la fois très simples à réaliser avec cette méthode et surtout beaucoup plus efficace que les tapis exotiques que l’on peut rencontrer sur le marché comme les dream mat, Poséidon et autres noms de dieux grecs.

On a juste à découper au ciseau des bandes de tapis en gardant la même largeur que notre tapis de base (et notre largeur intérieure de notre rampe). Ce dessous des exemples de ce que l’on peut faire.

tapis riffles avec du caoutchouc strié pour l'orpaillage rampe sluice box
tapis riffles avec du caoutchouc strié pour l'orpaillage rampe sluice box
tapis riffles avec du caoutchouc strié pour l'orpaillage rampe sluice box
tapis riffles avec du caoutchouc strié pour l'orpaillage rampe sluice box
tapis riffles avec du caoutchouc strié pour l'orpaillage rampe sluice box

On vous conseille de commencer d’abord et positionner vos pièges avant de coller quoi que ce soit afin d’avoir une vue d’ensemble. Une fois que vous aurez atteint votre objectif, il ne restera qu’à tout coller à l’aide de colle forte.

Lors de votre prochaine sortie, vous pourrez voir comment votre rampe se comporte. Il sera alors possible d’ajouter des pièges, voire de recommencer votre travail si cela ne vous convient pas.

Voilà comment avec moins de 50 euros, vous pouvez vous faire une rampe beaucoup plus efficace qu’une rampe achetée dans le commerce dont vous ignorez comment elle a réellement été conçu.

Dernière astuce : si vous êtes à l’aide avec l’impression 3d, ceci est aussi une sérieuse option à considérer pour votre tapis d’orpaillage.

Pourquoi construire soi même une rampe d’orpaillage est un choix judicieux ?

Fabriquer votre propre rampe de lavage est à mon avis un très bon projet de départ pour les nouveaux prospecteurs. Il suffit d’examiner de près les nombreux types de sluice proposés par les différents fabricants, et cela vous donnera de bonnes idées sur la manière de construire votre propre écluse . Il ne sera pas difficile de trouver des idées pour élaborer vos propres plans, mais vous devez d’abord faire des choix de conception sur la manière dont vous allez construire le vôtre.

Le canal peuvent être en bois, en aluminium, en plastique ou en acier. Le plastique moulé par injection n’est pas vraiment accessible pour prospecteur amateur même si on peut arriver a faire quelque chose de bien avec l’impression 3D. Si possible, l’aluminium reste le matériau à privilégier pour la construction des rampes car ce matériaux est facile à trouver, facile à travailler et relativement léger.

Le seule problème avec l’aluminium est que les soudures (si vous devez en faire) ne tiendront pas à cause des variations de température (l’air en été par rapport à la température de l’eau).

Si vous vous lancez dans cette entreprise, pensez à bien planifier votre travail pour éviter les erreurs de cotes et le manque de matériel et de matériaux. Un bon plan et une bonne compréhension de la façon dont une rampe fonctionne sont importants pour votre conception.

rampe golden shark avec riffles

Je pense que l’utilisation de miner moss est un élément très important pour capturer cet or fin. pensez bien que le plus important est la qualité du tapis qui capte l’or car c’est lui qui travail donc choisissez bien vos pièges. Le miner moss est de loin le type de tapis et de piège le plus polyvalent comparé à des tapis moulés comme les tapis à cellules tourbillonnantes tel que le dream mat qui reste un tapis très peu fiables. Un bon entre 2 restes les tapis moulés à riffles qui assurent des pièges sur toute la largeur de la rampe : l’or et les sables sont obligés de passer par tous les pièges avant de retomber dans l’eau, ce qui n’est pas le cas du dream mat ou autre tapis à cellules où les sédiments peuvent slalomer entre les pièges sans jamais y tomber dedans.

A l’inverse, la longueur d’une rampe ne doit pas être le facteur prédominant si la qualité des pièges sont suffisamment efficace. Certains gens veulent fabriquer une rampe la plus longue possible. Or, il suffit de 50 cm de longueur de rampe pour récupérer 90% de l’or dans le gravier que vous déposerez dedans.

Sujets similaires

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers articles dans votre boîte mail, ainsi que le n°70 du magasine du fouilleur gratuitement en ebook

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *