Technique d’orpaillage

L’orpaillage en rivière demande une compréhension géologique et physique, ainsi qu’une connaissance des lieux propices. Les techniques détaillées permettent aux orpailleurs de maximiser leurs chances de trouver de l’or en respectant les réglementations locales pour chaque département.

En savoir plus

batée en métal avec du sable noir au faud le long d'une rivière où l'orpaillage est interdite en france

L’orpaillage, bien que moins frénétique qu’une ruée vers l’or, connaît un regain d’intérêt en France. Cette catégorie d’articles détaille les techniques et connaissances nécessaires pour débuter cette activité en rivière, en soulignant les aspects géologiques et les meilleurs lieux pour prospecter en France.

Origine de l’or

L’or a une origine mystérieuse, potentiellement extraterrestre, dispersé lors de la formation du système solaire. Majoritairement présent dans la lithosphère, l’or est libéré par l’action des plaques tectoniques. La pression et la température créées lors de la formation des montagnes vaporisent des minéraux comme le quartz et l’or, qui se solidifient en veines aurifères à la surface.

Déplacement et dépôt de l’or

Avec l’érosion des montagnes, l’or se déplace et peut se retrouver dans les cours d’eau. Cette érosion permet à l’or de descendre vers les rivières, où les orpailleurs peuvent le rechercher. L’or se trouve dans différents types de dépôts : filons, résiduels, alluviaux, de banc, et de lit de cours d’eau.

Lieux de prospection en France

L’or en France se trouve principalement sur les anciennes monts quaternaires, dans une large bande de la Bretagne à la Camargue, incluant la chaîne pyrénéenne.

Quelques rivières aurifères incluent :

    • Massif Armoricain : Lié, Rance, Cantache, Meu, Blavet, Oust, Odet, Aulne

    • Massif Central : Allier, Eyrieux, Doux, Ardèche, Viaur, Jordanne, Vézère, Gartempe, Isère

    • Pyrénées : Ariège, Salat, Garonne, Adour, Gave de Pau, Têt, Tech

    • Alpes : Romanche, Isère

    • Est : Rhin, Thur, Doller, Moselle, Ognon

Techniques de prospection

    1. Compréhension de la densité et mécanique des fluides : L’or, étant très dense, se dépose dans les zones de faible courant.

    1. Goldline : Suivre le chemin de l’or, souvent marqué par des sables noirs lourds (magnétite, hématite), le long du lit de la rivière.

    1. Zones de dépôt :
        • Méandres : L’or se dépose sur la berge intérieure où le courant ralentit.

        • Obstacles massifs : Rochers, troncs d’arbre, gravats, qui créent des zones de basse pression favorables au dépôt de l’or.

        • Bedrock, failles, et marmites : Zones rocheuses avec irrégularités où l’or se coince. Les fissures et marmites sont particulièrement riches et nécessitent des outils spécifiques pour le nettoyage.

Réglementation

Il est indispensable de faire une déclaration en préfecture pour obtenir les autorisations nécessaires avant de commencer toute activité d’orpaillage.

Cette catégorie fournit les bases pour les amateurs désireux de s’aventurer dans l’orpaillage en France, en combinant théorie et pratique pour une prospection efficace et respectueuse de l’environnement.

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers articles dans votre boîte mail, ainsi que le n°70 du magasine du fouilleur gratuitement en ebook

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.