Conseils Pratiques Détection

Comment trouver de l’or avec un détecteur de métaux ?

Utiliser un détecteur de métaux est l’une des méthodes les plus efficaces pour trouver de l’or natif. Cependant, cet équipement spécialisé nécessite une déclaration à la Police de l’eau de la DDT pour l’orpaillage en France, et ailleurs, il peut nécessiter la possession d’une concession ou d’un permis. Il est indispensable d’apprendre des techniques spécifiques à la recherche d’or, qui diffèrent de celles utilisées pour la recherche d’objets perdus. Pour maximiser vos chances, il est important de choisir entre un détecteur BFO ou VLF, et de vous munir d’équipements supplémentaires comme un casque et une pelle, tout en testant et réglant correctement votre détecteur.

La recherche d’or exige également de se concentrer sur les zones aurifères et de calibrer votre détecteur pour réduire les interférences des sols fortement minéralisés. Les détecteurs VLF sont souvent préférés pour leur capacité à distinguer les gisements d’or des autres métaux et minéraux. De plus, l’achat d’un détecteur de qualité, comme ceux proposés par Minelab, Garrett ou Nokta Makro, est une investissement essentiel pour s’assurer de trouver de l’or.

Cet article vous guidera, que vous soyez débutant ou non, sur le choix du bon détecteur de métaux, les techniques de réglage, et les zones à cibler, répondant ainsi aux problématiques de la détection efficace de l’or.

Guide pratique : la recherche d'or natif à l'aide d'un détecteur de métaux [PODCAST]

Comment fonctionne un détecteur de métaux avec l’or ?

Les chercheurs d’or utilisent divers moyens pour découvrir de l’or, dont le détecteur de métaux. Cependant, ce type d’équipement est rarement conçu dans le seul but de trouver de l’or. Par conséquent, apprendre à les utiliser correctement, à les régler et à les tester à l’avance peut augmenter vos chances de trouver de l’or dans un placer plutôt et éviter les déchets dans ces zones fortement minéralisées.

Trouver le bon endroit à prospecter avec un détecteur de métaux est sans aucun doute l’un des aspects les plus difficiles auxquels les débutants sont confrontés. En effet, contrairement à d’autres outils de prospection, vous ne pourrez passer votre disque que sur une petite surface à la fois.

Cependant, dans l’idéal, vous devriez vous concentrer sur les zones où le lit des cours d’eau a un courant soutenu et un faible volume d’eau. Bien que certains détecteurs soient désormais étanches, ils fonctionnent mieux lorsque la bobine peut explorer le sol aussi complètement que possible.

prospecteur d'or avec un détecteur de métaux en cote d'ivoire

En outre, jusqu’à ce que vous ayez acquis une plus grande expérience de la prospection avec un détecteur, vous devriez rechercher des endroits dont la présence d’or a déjà été confirmée. Vous trouverez ci-dessous un tutoriel complet qui vous permettra de commencer dès maintenant vos activités de prospection aurifère en utilisant un détecteur de métaux.

Choisir le meilleur détecteur de métaux adapté à vos besoins

Outre le fait de savoir où vous souhaitez prospecter l’or, le choix du détecteur de métaux est sans aucun doute le facteur le plus important. Ces types d’appareils peuvent être très efficaces pour trouver et localiser des gisements aurifères, mais ils ne répondent pas tous aux exigences et aux budgets de tous les prospecteurs.

Si vous possédez déjà un détecteur de métaux pour d’autres usages que la recherche d’or, passez aux sections suivantes pour apprendre à le régler correctement pour trouver de l’or. Sinon, poursuivez votre lecture pour choisir le détecteur le mieux adapté à vos besoins.

La différence entre les détecteurs BFO et les détecteurs BLF

Les détecteurs BFO

Le premier type à étudier est celui des détecteurs d’oscillateurs de fréquence de battement, souvent connus sous le nom de détecteurs de BFO. Comme les détecteurs VLF plus modernes les ont dépassés, ces équipements ne sont plus aussi populaires qu’ils l’étaient autrefois.

Les détecteurs BFO ont généralement deux modes de recherche : “minéral” et “métal”. Lorsque vous passez le disque au-dessus d’un sol riche en minéraux ou en métaux, un signal visuel ou sonore est produit.

La quantité de technologie qu’ils offrent est adéquate pour localiser la plupart des minéraux et des métaux, mais vous pouvez avoir des difficultés à identifier les gisements d’or. Ces détecteurs balayeront la surface, mais ils sont sensibles aux interférences causées par les sols hautement minéralisés qui entourent l’or.

Les détecteurs VLF

Les détecteurs à très basse fréquence (VLF) sont dotés d’une technologie beaucoup plus avancée qui leur permet de différencier les gisements interessant des terrains fortement minéralisés. Les autres acronymes et noms de ces détecteurs sont GEB, GCD et MF.

Ils peuvent augmenter vos chances de localiser de l’or, entre autres ressources, car leur technologie leur permet d’éliminer toute interférence possible. Bien que les détecteurs VLF soient moins chers que les détecteurs BFO, ils conviennent très bien à la prospection aurifère.

Enfin, pour que les VLF fonctionnent correctement, vous devrez maîtriser d’autres compétences nécessaires, comme les balayages du disque sur le sol et les tester sur des concentrés d’or alluvionnaires. En raison de leur précision, certaines versions de VLF vous indiqueront si vous avez reconnu un clou ou une capsule de bière plutôt que de l’or.

Il existe plusieurs variétés de détecteurs VLF sur le marché, dont certains sont particulièrement développés pour la prospection de l’or, comme le détecteur de métaux Minelab GPX 6000 ou encore le Technetics G2 UPG. Vous pouvez cliquer sur l’image si dessous pour regarder tous les détecteurs de métaux spécifiques pour recherche de l’or natif.

Détecteurs polyvalents ou détecteurs spécialisés

Comme nous l’avons vu, certains types de détecteurs sont mieux adaptés à des opérations de prospection spécifiques. En effet, si vous cherchez uniquement de l’or, un détecteur dédié peut être le compagnon idéal pour vos déplacements. En revanche, si vous passez beaucoup de temps à rechercher d’autres choses , comme des bijoux et des objets perdus, vous devriez réfléchir aux capacités d’un détecteur polyvalent.

Quoi qu’il en soit, les deux peuvent fonctionner aussi bien l’un que l’autre s’ils sont correctement calibrés et testés avant votre excursion. Un détecteur de métaux spécialisé, quant à lui, possède des technologies et des processus électroniques qui annulent les interférences causées par des objets tels que les capsules de bière et les clous.

Cela peut sembler être un léger changement au début, mais comme nous allons le découvrir dans la section suivante, l’or n’est pas l’un des éléments les plus sonores sur un détecteur. En raison de cette caractéristique, de nombreux prospecteurs peuvent négliger le signal très faible émis par le détecteur ou le confondre avec d’autres sons.

De plus, si l’indicateur émet des signaux pour une variété de matériaux, il est simple de se tromper sur le type de gisement sur lequel vous travaillez.

Rechercher notre cible : l’or

Certaines tâches sont expressément liées à l’or comme les pépites et les paillettes. Comme ce métal est réputé pour ne pas bien être “détectable” par un détecteur, il émettra un signal sonore faible.

3 pépites trouvées en France par un prospecteur de métaux et son détecteur en Ariège en 2018

De plus, les sols éventuellement très minéralisés à proximité de la zone que vous recherchez peuvent provoquer des interférences. Ces deux caractéristiques, lorsqu’elles sont combinées, peuvent rendre l’identification et la récupération des pépites d’or très difficiles, surtout en comparaison avec d’autres métaux.

Outre l’achat d’un détecteur spécialisé dans la recherche d’or, vous pouvez augmenter vos chances de localiser des gisements en calibrant correctement votre équipement. Ceci est d’autant plus vrai dans des zones désertiques comme en Afrique ou en Australie.

Par contre, en France, dans les rivières aurifères, il ne faudra pas trop espérer trouver de l’or natif via votre détecteur de métaux. Il faudra procéder autrement. Comme nous l’expliquons dans notre article dédié aux bases de l’orpaillage, l’or se trouve souvent en présence de sable noir, magnétique et d’origine ferreuse, ainsi que d’autres déchets lourds dont la ferraille rouillée ou le plomb (de pêche) qui se concentre sur les placers.

On procèdera plutôt à une recherche indirecte de l’or en recherchant des zones à forte concentration de fer. Autrement dit, plus votre détecteur réagira sur des zones fortement minéralisées et ferreuses (sable noir), plus il y aura de chance de trouver de l’or, non pas sous forme de pépites (très très rare en France) mais bien sous forme de paillettes.

On utilisera alors du matériel d’orpaillage classique (batée, pan américain) pour extraire l’or des graviers fortement chargés en matériaux ferreux.

Pouvoir détecter de l’or profondément dans le sol

Un autre élément qui peut affecter vos chances de réussite est la capacité de profondeur de votre détecteur sur l’or. En ce qui concerne les capacités en profondeur d’un détecteur, il y a deux variables à prendre en compte :

  • Le fait de payer un prix plus élevé pour un détecteur ne garantit pas que vous bénéficierez de capacités de profondeur accrues. Par conséquent, vous devez vous assurer que cet équipement soit approprié pour type de sol que vous allez analyser.
  • La taille des pépites ou du gisement en question peut affecter la profondeur de détection. Plus le gisement est petit, plus il doit être proche de la surface pour être correctement détecté.

Le budget nécessaire pour avoir un bon détecteur pour l’or natif

Si l’achat d’un détecteur de métaux est une étape nécessaire pour de nombreux prospecteurs, il peut également représenter une dépense importante, en particulier pour les amateurs et les novices. Cependant, il est important de réaliser que la prospection de l’or peut être un loisir lucratif si vous disposez des informations, des capacités et de l’équipement adéquats.

matériel de détection d'or en Australie
minelab.com

Le prix des détecteurs de métaux peut varier de 200 à 8 000 euros, voire plus. Avec autant d’options, il est essentiel de savoir quel investissement convient le mieux à vos besoins et objectifs de prospection. En effet, surinvestir dans un détecteur de pointe alors que vous ne connaissez pas la géologie de la région peut être une bonne stratégie, mais pas aussi fructueux qu’entre les mains d’un professionnel.

Les meilleurs marques de détecteurs de métaux pour chercher de l’or

Pour détecter de l’or efficacement, il est indispensable d’utiliser un détecteur spécialement conçu à cet effet. Ces appareils se distinguent des détecteurs ordinaires par plusieurs caractéristiques qui les differencies. Tout d’abord, leur fréquence doit être adaptée à la détection de l’or, ce qui est généralement assez élevé (supérieur à 18 kHz). De plus, ils doivent être équipés d’un réglage de l’effet de sol afin de mieux gérer les sols minéralisés. Une bonne capacité de discrimination du fer est également primordiale, car l’or se trouve souvent dans la même plage de conductivité que le fer.

Il est important de rester vigilant lors de l’achat d’un détecteur, car certains vendeurs peu scrupuleux pourraient proposer des appareils inefficaces, comme les “long range locators“, qui sont généralement des arnaques. Il est préférable de se munir d’un détecteur approprié plutôt que de dépenser inutilement de grosses sommes d’argent.

Parmi les marques les plus réputées pour la détection d’or, Minelab occupe une place de choix. Cette entreprise australienne est spécialisée dans les détecteurs dédiés à la recherche d’or, offrant une gamme variée pour tous les budgets. Des modèles comme le GoldMonster 1000, le GPZ 7000 ou encore le GPX 5000 sont particulièrement prisés pour leur efficacité dans la prospection aurifère.

Fisher et Tecknetics, appartenant à la même société, proposent également des détecteurs adaptés à la recherche d’or natif et de petits alliages. Le G2 UPG et le F19, ainsi que le T2 UPG et le F75, sont des choix populaires pour leur performance et leur polyvalence dans différents types de terrain.

Garrett, une marque bien établie dans le domaine de la détection de métaux, offre également des détecteurs spécialement conçus pour la recherche d’or, tels que l’AT GOLD et l’ATX. Plus récemment, ils ont lancé l’Apex, un détecteur multifréquence polyvalent, ainsi que l’Axiom, doté de la technologie ultra pulse idéale pour les terrains fortement minéralisés.

Nokta Makro, quant à elle, propose des détecteurs fiables et abordables pour la prospection aurifère. Le Gold Cruzer, l’Anfibio 19, le legend sont deux modèles appréciés pour leurs bonnes performances sur l’or et leurs fonctionnalités avancées, offrant aux chercheurs d’or une option efficace à un prix raisonnable.

Les autres outils annexes nécessaires à la prospection de l’or

À part le détecteur, d’autres outils seront nécessaires dans votre sac si vous décidez de prospecter l’or. Tout d’abord, il y a les casques.

Selon le type de détecteur, celui-ci peut être livré avec un casque ou des écouteurs inclus, ou vous devrez peut-être en acheter séparément. Dans tous les cas, investir dans un casque audio pour vos excursions de prospection n’est pas à négliger.

En effet, la majorité de vos opérations de prospection se dérouleront en plein air et en milieu naturel, où les bruits du détecteur sont difficiles à interpréter. Ceci est particulièrement vrai pour les gisements d’or, qui ne feront émettre au détecteur qu’un modeste signal sonore.

Voici d’autres éléments à inclure dans votre boîte à outils :

  • Des bottes ou des bonnes chaussures de marche non coquées
  • un pan américain et une bouteille d’eau
  • un petit récipient plastique pour stocker vos pépites (un tube d’aspirine suffi)
  • une pelle, un piochon et un marteau de géologue

Tester et se familiariser avec son détecteur

Aucun prospecteur, qu’il soit expérimenté ou inexpérimenté, ne devrait renoncer à tester son détecteur pour en comprendre les subtilités. En effet, cela peut vous donner une idée des capacités de l’outil et vous aider à reconnaître le son qu’il émettra lorsque vous serez en déplacement.

Pour déterminer si le détecteur est capable de découvrir de l’or, vous pouvez effectuer divers tests à l’air pour commencer. Certains de ces exercices nécessiteront que vous ayez une compréhension rudimentaire des techniques de prospection, comme faire passer le détecteur sur un dépôt de concentré minéral (sable noir).

Vous pouvez également effectuer vos tests avec de l’or alluvionnaire en condition réel en utilisant, par exemple, un paydirt que l’on peut acheter dans les magasins d’orpaillage. Dans cette situation, les paillettes seront placées sur une feuille de papier. Ensuite, passez le détecteur légèrement au-dessus de la feuille, en prêtant une attention particulière à la façon dont le détecteur sonne lorsqu’il détecte de l’or.

Vous pouvez également utiliser cette approche pour déterminer à quelle distance la bobine doit se trouver de la surface du sol afin d’intercepter d’éventuelles pépites d’or en dessous. En outre, si vous utilisez des concentrés aurifères, ces tests peuvent vous montrer comment régler le détecteur pour annuler progressivement les interférences.

Enfin, l’étude du fonctionnement de votre équipement dans un environnement contrôlé vous aidera à comprendre ce qu’il faut rechercher lorsque vous êtes sur un site aurifère. En effet, comme vous avez pu le constater lors des exercices, en passant sur différentes sortes de métaux, le détecteur émettra des sons différents et produira des sons de force variable. Voilà pourquoi un test à l’air est intéressant.

Apprendre à régler son détecteur pour la prospection de l’or

Pour optimiser vos chances de trouver de l’or, il est impératif de bien régler votre détecteur avant de vous aventurer sur le terrain. Chaque emplacement et type de sol peut influencer le fonctionnement de votre appareil, donc même si vous avez déjà effectué les réglages, une vérification minutieuse s’impose.

La lecture attentive du manuel d’utilisation de votre détecteur est une étape fondamentale souvent négligée. Les détecteurs de métaux sont des équipements complexes et leur compréhension approfondie est essentielle pour exploiter pleinement leurs fonctionnalités.

Le réglage du volume sonore est une étape cruciale. Suivre les recommandations du fabricant garantit les meilleurs résultats. Il est conseillé de régler le volume juste en dessous du seuil sonore pour détecter même les sons les plus faibles émis par les dépôts aurifères.

Ajuster la sensibilité de votre détecteur est délicat mais vital pour atténuer les interférences potentielles dues à d’autres minéraux ou à la minéralisation du sol. Des réglages excessivement élevés peuvent entraîner la détection de métaux sans valeur, alors soyez prudent.

L’équilibrage de l’effet de sol est une option essentielle pour garantir une certaine efficacité de détection. Cela permet d’optimiser la détection des pépites d’or en compensant les variations du sol. Une pratique régulière et une compréhension approfondie du manuel sont nécessaires pour maîtriser cette technique.

pépite d'or trouvé en Australie par au prospecteur français

Éliminer les interférences extérieures est obligatoire pour maximiser la précision de votre détecteur. Évitez de porter des bijoux ou d’autres objets métalliques qui pourraient perturber les signaux de votre appareil pendant la recherche.

Bien que la fonction de discrimination soit utile pour distinguer les métaux intéressants, des déchets, elle peut être moins fiable dans les régions aurifères en raison des variations du sol et de la diversité des pépites d’or. Les chercheurs expérimentés préfèrent souvent ne pas l’utiliser et évaluent chaque cible individuellement.

Le choix du bon disque de détection vous permettra permettra d’optimiser les performances de votre détecteur. Les disques plus grands offrent une meilleure profondeur de détection, tandis que les plus petits offrent une meilleure sélectivité dans les zones encombrées de déchets. Chaque type de disque présente des avantages et des inconvénients, donc choisir celui qui convient le mieux à vos besoins est essentiel pour une prospection efficace.

À quelle profondeur peut-on trouver de l’or avec un détecteur ?

Comme pour la recherche d’objets perdus, la profondeur de détection dépend de plusieurs facteurs :

  • Fréquence du détecteur,
  • Minéralisation du sol
  • Type de disque
  • Taille du disque
  • Taille de la cible

Quoi qu’il en soit, il sera impossible de trouver une pépite d’or à plus de 50 cm, cela est techniquement impossible. 50 cm sera la profondeur maximale de détection d’une pépite si toutes les conditions citées ci-dessus sont parfaitement favorables, en tout cas si vous utilisez un détecteur à induction pulsée ou un VLF.

Si vous utilisez un radar de sol, il sera possible de trouver une grosse pépite enfouie à 1 mètre maximum, mais s’ayons honnête, ce genre de pépite se découvre qu’une à deux fois par siècle.

Comment prospecter pour chercher de l’or ?

Pour bien prospecter l’or, il est essentiel de maîtriser la technique de balayage du détecteur sur le sol. La vitesse excessive de balayage peut entraîner la négligence de certaines cibles, car le signal de l’or est souvent plus discret que celui d’autres objets métalliques. Pour éviter de manquer des pépites, il faut quadriller méthodiquement la zone, en travaillant lentement et attentivement, sans se contenter de balayer bêtement.

Une fois la zone de prospection déterminée, il est nécessaire de localiser précisément l’emplacement de l’or ou des pépites. En utilisant des techniques spécifiques, comme la comparaison des sons détectés avec celui d’une pépite connue, on peut déterminer l’endroit exact où creuser. La portée de détection diminue avec la distance, donc soulever le détecteur peut aider à estimer la profondeur de la cible.

L’extraction de l’or du sol peut être délicate, surtout près et dans les cours d’eau. Dans ce cas, des outils spéciaux comme une pelle à tête creuse ou une pompe à main peuvent être utiles pour récupérer les sédiments aurifères. Après avoir récupéré les matériaux, un processus de nettoyage avec un pan est plus pratique pour vérifier la présence d’or. Les zones de dépôts d’or de type alluvionnaires sont prévisibles à conditions de savoir bien lire la zone.

Dans les régions désertiques, l’extraction est plus simple. Il suffit de creuser autour de la cible pour la déterrer sans l’endommager, en utilisant un piochon plutôt qu’une pelle. Un pinpointer peut faciliter la localisation précise de la pépite dans le sol. Une fois sortie de terre, la pépite peut être entreposé dans une boite plastique fermée.

Réglementation pour chercher de l’or avec un détecteur de métaux en France

code promo boutique le fouilleur détection de métaux orpaillage et pèche à l'aimant
https://www.lefouilleur.fr/fr/

L’usage de l’utilisation d’un détecteur de métaux, en France, est réglementé. Cependant, pour ce qui est de la recherche d’or natif, il y a 2 aspects à vérifier. Où plutôt 2 lieux distincts :

  • La recherche en terre intérieure
  • La recherche en cours d’eau

Si vous souhaitez prospecter dans des terres intérieures, il vous faudra demander l’autorisation auprès du propriétaire du terrain, sur une demande écrite, avec le motif légal mentionnant une recherche d’or natif. Ensuite, il vous faudra faire une demande au niveau de la région, à le DREAL pour vous autoriser à prospecter de l’or dans des terrains privés.

Pour le cas des cours d’eau, que ce soit dans l’eau ou aux abords, c’est du côté de la DDT qu’il faudra se retourner. Comme précédemment, il vous faudra une autorisation du propriétaire. La DDT sera le seul service qui vous fournira un accord légal pour de la prospection dans une rivière ou un fleuve. Car c’est elle qui gère tout le domaine fluvial et non la préfecture ou encore la DREAL.

Conclusion

La prospection de l’or avec un détecteur de métaux peut être un loisir très excitant pour les prospecteurs en quête d’aventure. Mais plusieurs circonstances peuvent avoir un impact sur les résultats de vos excursions. Pour commencer, le type de détecteur utilisé et sa conception peuvent rendre l’identification de l’or plus simple ou plus difficile.

En outre, la capacité du prospecteur à régler son détecteur et à identifier les cibles aurifères avec plus de précision est une compétence vitale. Enfin, la compréhension de la géologie et du potentiel aurifère d’une région peut aider les prospecteurs novices à trouver un bon endroit pour améliorer leur expérience.

Sujets similaires

Recevoir l'ebook gratuit du n°70 du magasine du fouilleur et s'abonner à la newsletter

couv le fouilleur 11

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *