Technique d'orpaillage

Orpaillage : Où trouver à tous les coups de l’or ?

L’or présent sur Terre est en quantité limité. Il n’est pas créé ou transformé, il est juste là car l’or est avant tout un élément chimique (numéro atomique 79, de symbole Au). L’or se retrouve dans des filons et des veines aurifères, inclus dans les roches métamorphiques. C’est l’érosion qui sera responsable de son exposition à la surface, puis de son transport, sous l’effet du vent, des précipitations et des mouvements de terrain (on parle ici d’or éluvial). Où trouver de l’or à coups sur ?, Comment faire pour trouver de l’or ? La réponse se trouve dans les compétences du chercheur d’or que nous allons vous présenté dans cet article.

Indéniablement, l’or se déplace pour se retrouver dans les cours d’eau, où c’est le courant de l’eau qui aura le rôle de transport et de dépôts de l’or. C’est dépôts sont appelés des placers alluvionnaires et l’or que l’on retrouve devient de l’or alluvial. C’est dépôts d’or dans ces placers ne sont pas éternel. En fonction des aléas climatiques, l’or se remobilise en suivant un chemin bien précis dans le lit d’un cours d’eau, de part la densité de l’or et des sédiments qui l’accompagnent. Ce chemin s’appelle la “goldline“.

Donc si vous arrivez à identifier cette goldline, vous arriverez toujours à trouver de l’or et les placers qui concentrent cet or.

Les astuces essentielles: 5 signes révélateurs de présence d'or en orpaillage [PODCAST]

Quels endroits choisir pour trouver de l’or ?

En France, et plus généralement partout en Europe, les orpailleurs trouvent de l’or sous la forme de paillettes voire de toutes petites pépites, essentiellement sous la forme alluvionnaire (dans les cours d’eau). Les pépites sont sous forme de petits grains, de forme variés, supérieur à 0.5 gramme. Les paillettes sont soit des pépites qui ont subis des effets d’écrasement ou de l’agglomération de fragments d’or alluvionnaire, lors de son transport, et se présente sous une forme plate et pouvant mesurer quelques millimètres de diamètres.

Les zones aurifères sont connus en France et le moyen le plus simple de trouver de l’or est de s’informer via des ressources (livres ou sites web spécialisés) ou tout simplement lire notre article sur les lieux où trouver de l’or en France.

Prospectez des zones aurifères où l’exploitation aurifère a déjà eu lieu

Inutile de réinventer la roue. En France, les lieux où l’or est présent sont parfaitement connus et documentés. Trouver de l’or éluvial reste assez rare, l’or alluvial dans les cours d’eau et les rivière reste la meilleur option pour les chercheurs d’or. Sachez également que les anciennes exploitations minières vous permettront d’orientez un peu mieux les cours d’eaux drainant de l’or.

paillettes d'or trouvé en orpaillage avec une pépite en France

Même si un exploitation aurifère n’est plus en activité aujourd’hui, ce n’est pas pour autant qu’il n’y a plus d’or. Une exploitation ne travaille que si elle est rentable. aussi, s’il y a eu de l’or dans le passé, il y en aura toujours aujourd’hui. Charge à vous de vous renseigner auprès des locaux pour en savoir un peu plus sur l’Histoire de la région que vous souhaitez prospecter.

Des informations historiques sur l’extraction de l’or en France sont données, mettant en avant des sites miniers importants tels que la mine d’or du Chatelet dans la Creuse (15 tonnes extraites entre 1905 et 1955), la mine d’or de Salsigne (activité de 1892 à 2004), et la mine d’or du Bourneix en Haute-Vienne (fermée en 2001). Si vous êtes intéressé par les mines aurifères françaises.

Identifier les rivières françaises riches en or

En France, il y a 3 zones majeur pour la pratique de l’orpaillage qui sont :

  • Le massif Armoricain,
  • Les cévennes et,
  • Les pyrénées

Il existe également d’autres gites aurifères secondaire moins productif comme en Normandie, dans le Massif central, les Alpes, et l’Est de la France. Il est conseillé de se rapprocher des préfectures, des DDT ou des DREAL afin de vérifier la possibilité de pratique l’orpaillage dans ces régions, car certaines zones sont protégés pour des raisons de fragilités du biotopes ou bien, classés Natura 2000.

A ce jour, certains département et régions sont interdit à l’orpaillage comme, la région Bretagne.

Examiner le terrain, les formations rocheuses et les minéraux pour identifier les meilleurs spots aurifères

En orpaillage, la prospection et l’observations sont vos meilleurs armes pour chercher de l’or. Pour mettre à profit ces qualités, il y a quelques connaissances à acquérir, en particulier quelques notions en géologie, en particulier en ce qui concerne l’or et les roches qui l’accompagne comme le quartz, le granite, le schiste, le sable noir et le gneiss.

matériel de prospection aurifère avec un pan américain et un seau au bord d'une rivière française

Ensuite, il faudra aussi comprendre quelques notions de physique liées à l’écoulement de l’eau (mécanique des fluide). Ainsi, vous allez vous rendre compte que l’or suit un chemin très spécifique bien connu des orpailleurs dans une rivière. Ce chemin ce nomme la goldline. A partir de là, vous saurez que l’or a tendance à se coincer dans pièges naturels, à cause de sa densité particulièrement élevé. Vous trouverez donc de l’or dans des placers, des marmites, des failles ou derrière et sous les gros rochers.

Ces conseils sont valables en France, mais sachez que c’est exactement le même principe pour tous les pays d’Afrique réputés aurifère comme :

  • Le Ghana
  • Le Cameroun
  • Le Sénégal

Commencer le travail de prospection une fois sur place

La toute première chose que vous devrez faire sera une excellente prospection. Cette étape est déterminent car c’est une étape préliminaire qui permet de déterminer le potentiel réel d’un spot dans sa capacité à accumuler et concentrer de l’or. Car si une rivière est reconnu comme étant aurifère, les endroits où l’or sera présent seront assez disparates. Il n’y aura pas d’or partout, le long de cette rivière. C’est donc le but de cette prospection, déterminer la présence ou non de l’or et sa quantité. Cela vous permettra de déterminer si ça vaut le coup de s’installer plus durablement à tel ou tel endroit avec un matériel plus conséquent.

Pour prospecter, vous n’avez besoin qu’une batée ou d’un pan américain. Le principe réside à prendre des échantillons puis de tester différentes zones et pièges. Notre article sur la prospection aurifère vous donnera beaucoup plus de détail sur cette étape.

Mettre en place votre matériel d’orpaillage

Code promo matériel d'orpaillage et de recherche d'or boutique le fouilleur
https://www.lefouilleur.fr/

Si la zone est prometteuse lors de votre prospection, il sera temps de vous installer plus durablement et utiliser un matériel plus conséquent comme une rampe de lavage, un tamis, des outils pour creuser, pour curer des failles, faire du sniping et une pompe à main.

Votre rampe d’orpaillage vous permettra de traiter plus graviers, plus rapidement, et donc de récupérer plus d’or et plus rapidement : il faudra juste trouver le bon endroits pour pouvoir la poser et avec un début suffisant. Tamiser les graviers permettra de dégrossir le travail qu’aura à faire votre rampe d’orpaillage et vous évitera des allers-retours inutiles.

En fin de journée, vous aurez juste à procéder au nettoyage des tapis de votre rampe pour récupérer le concentré aurifère pour effectuer le nettoyage final dans votre pan. C’est dans cette ultime étape que vous pourrez enfin voir le résultat de tout ce travail.

Sujets similaires

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers articles dans votre boîte mail, ainsi que le n°70 du magasine du fouilleur gratuitement en ebook

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *