Technique d'orpaillage

Devenir un bon orpailleur en 1 saison avec ces 3 astuces

Quel est la différence entre un bon et un mauvais orpailleur ? Et bien, un mauvais orpailleur, il chercher de l’or, et il trouve. Mais un bon orpailleur, il cherche, il trouver … mais c’est un bon orpailleur. Une fois cette référence placé, on va pouvoir aller plus dans le détail. En fait, en orpaillage, il y a beaucoup de bonnes pratiques qui feront de vous de bons orpailleurs, faut-il encore les connaitre. De par mon expérience de chercheur d’or dans divers continents, je dénombre 3 astuces absolument indispensables à connaitre.

Personnellement, je qualifie un bon orpailleur, tout chercheur d’or qui a compris comment fonctionne ce qui entoure la conditions idéales des dépôts d’or alluvionnaire, savoir faire une bonne prospection et utiliser de façon intelligente son matériel. Dans cet article, je vais pas forcement rentrer dans les explications techniques, mais plutôt vous donner des petits tips qui vous feront gagner du temps, des astuces qui vous aideront à être plus efficace sur le terrain. Des choses simples mais qui auront un effet immédiat sur votre façon d’orpailler.

Il y a 3 phrases que vous devez garder en tête et qui feront que vous serez toujours efficace en orpaillage. Les voici :

  • L’or est là où les orpailleurs cherchent
  • Sans une bonne prospection, comment voulez vous savoir où l’or se cache ? préférez vous faire appel au hasard ?
  • Lorsque vous utilisez une rampe d’orpaillage, tout le temps que vous passez hors de votre zone d’extraction, vous ne le passez pas à récolter de l’or.

2 phrases à intégrer dans tout ce que vous faites en orpaillage.

Toujours aller là où il y a de l’or, et des orpailleurs

La toute première astuces est d’une simplicité incroyable. Qui, aujourd’hui peut prétendre trouver un nouveau gisement sur le territoire français, qui plus est avec des moyens proches de ceux des gaulois de l’époque, alors que l’exploitation aurifères existe depuis l’Age du bronze avec autant de documentations trouvable en 2 clics sur internet (ou notre propre site web) …

Ne réinventez pas la roue, vous allez perdre du temps pour rien. Les rivières aurifères en France sont connues et parfaitement notifiés sur plusieurs sources. Donc première astuces, regardez des vidéos Youtubes, allez dans des groupes Facebook, lisez des site web comme le notre et vous saurait où vont les gens pour trouver de l’or. C’est mathématique, plus une rivières est cité, plus il y à d’orpailleurs. Et jusqu’à la preuve du contraire, là où il y a des orpailleurs, il y a de l’or.

orpailleur qui passe du gravier tamisé sur sa rampe de lavage pour trouver de l'or

Je vois souvent des jeune orpailleurs demander s’il y a de l’or dans un rivières improbable et un département pas très connu pour l’orpaillage. si vous n’avez rien trouvé sur le net, il y a de fortes chance que peu d’orpailleurs y orpaillent. Vous pouvez, bien évidemment, tenter votre chance car les bonnes surprises existent. Mais dites vous bien que les risques de ne rien trouver sont assez importantes. A vous de choisir votre camp : soit vous préférer croire à la chance, soit vous restez pragmatique dans vos choix pour assurer un résultat.

La prospection est une étape primordiale pour tout chercheur d’or

Pourquoi tu poses une rampe à l’eau alors que tu ne sais même pas s’il y a de l’or ? Lorsqu’on cherche de l’or, l’étape la plus importante est de prospecter. Prospecter, en orpaillage, sert à répondre à 2 questions :

  • Y a-t-il de l’or à cet endroit ? Et s’il y a de l’or,
  • A quels endroits il y a le plus d’or ?

Tant que vous n’avez pas répondu à ces 2 questions sur l’entièreté de votre spot, ça ne sert a rien d’utiliser une rampe.

J’entends déjà des gens dire “oui mais le but est de passer du bon temps dans la nature” … C’est comme un pécheur qui dit être content de revenir bredouille car il a passé un bon moment à mouiller son fils … Ca, c’est un argument de looser ! Vous n’allez pas me faire croire que vous êtes près à cramer 25 litres de carburants, voire plus, juste pour mouiller votre pan américain Garrett …

Un bon orpailleur est avant tout efficace. Prendre son temps à lever des doutes et savoir si l’endroit est aurifère ou non, c’est de l’efficacité. Prendre la décision de partir d’un spot car on sait, grâce à une prospection consciencieuse, qu’il n’y a pas d’or, c’est toujours une bonne décision. Pourquoi perdre son temps pour une zone stérile ?

Bien évidemment, il faut savoir faire une bonne prospection de recherche d’or, et pour ça nous avons la page qu’il vous faut : Comment faire une bonne prospection en orpaillage ?

orpailleur qui est en train de prospecter sur un placer aurifère

Plus vous traiterez du graviers plus vous trouverez de l’or

Le traitement du gravier dans une rampe d’orpaillage vous aide à isoler et concentrer de l’or mais rien de plus. plus vous passerez du temps autour de votre rampe, moins vous traiterez de graviers et moins vous récolterez d’or. Voici 3 exemples qui sont des exemples d’erreurs et idées reçus sur des activités nécessaires mais qui vous font perdre du temps.

Toujours tamiser le gravier pour sa rampe d’orpaillage

Tamiser du gravier est de très loin la chose la moins excitent en orpaillage. C’est fatiguant, c’est chiant, et ça n’apporte rien de plus. Fatiguant et chiant, oui, à 100% d’accord. Par contre, dire que ça n’apporte rien et que c’est une perte de temps, ça non, c’est même tout le contraire.

Avant de développer, je tiens juste à dire un truc très important : le tamis ne s’utilise pas en prospection (surtout pas), mais uniquement lorsque vous chercher à récolter de l’or (à la rampe ou au pan) en mode “production”.

Le tamis permet de supprimer une bonne partie du volume de gravier grossiers, cailloux, … qui n’ont aucune raison de passer dans la rampe. Le but est donc de réduire la granulométrie du sable à traiter dans la rampe. En tamisant, vous commencez déjà a trier le gravier à traiter. En fonction de la grosseur de maille, vous pouvez réduire de plus de 50% de volume de graviers à réellement traiter dans la rampe. Tamiser permet de passer moins de temps autour de votre rampe et de faire moins d’allés retours entre la zone d’extraction et la zone où se trouve votre rampe.

De plus, passer des graviers les plus fins possible permet un meilleur tri dans la rampe en minimisant les risques que les pièges bloquent des cailloux et perturbent le bon fonctionnement des pièges.

Au final, moins de temps à faire des allés retours, moins de temps à passer a coté de la rampe à y verser du gravier, donc plus de temps disponible pour creuser ! Et donc à chercher plus d’or.

Espacez vos nettoyages de rampe

chercheur d'or qui est sur le point de récupérer le concentré aurifère de sa rampe d'orpaillage

Rechercher à trouver le plus d’or possible revient à travailler beaucoup et passer beaucoup de gravier dans sa rampe. Rien de plus frustrant que la peur de perdre de l’or de sa rampe, ce qui pousse les gens à nettoyer souvent.

Là aussi, on va apporter des certitudes.

  • Quoi que vous fassiez, une rampe perdra toujours de l’or. Une rampe qui perd pas d’or se trouve posé sur la berge …
  • Tout le temps que vous passer à nettoyer votre rampe, vous ne le passer pas à creuser et à récolter de l’or.

Là encore, on est dans le pragmatisme sur le fait que toutes les actions que vous faites et qui ne se résume pas à creuser à mettre le contenu de votre pelle dans un seau est une perte de temps. Et au final, toujours moins d’or dans votre fiole. Donc pour ce qui est du nettoyage de rampes, faites en le moins possible. Moins vous nettoierez votre rampe, moins vous perdrez de temps à le faire, pour passer encore plus de gravier dans la rampe.

Nettoyez votre concentré chez vous

Une fois que vous nettoyez votre rampe, arrêtez de vouloir strier les paillettes d’or du sable noir sur place. Ne pensez vous pas que vous avez autre chose à faire, comme repositionner votre rampe et retourner au charbon ?! Votre fiole de concentré aurifère et sable noir ne va pas s’envoler, vous aurez tout le temps de le nettoyer chez vous, au calme.

Code promo matériel d'orpaillage et de recherche d'or boutique le fouilleur
https://www.lefouilleur.fr/

Mais si, en plus, votre zone d’extraction est loin de chez vous, en mon sens, vous devriez plutôt continuer à exploiter la zone au lieu de perdre votre temps à isoler vos paillettes au bord de l’eau. Qui sait, la météo peut jouer contre vous, et un camarade pourrait vous spoiler votre coin une fois que vous serez parti…

Comme je l’explique depuis le début de cette page, tout le temps que vous passez à faire autre chose que de creuser et chercher de l’or, c’est autant d’or en moins à ramener à la maison.

Sujets similaires

Inscrivez-vous pour recevoir les derniers articles dans votre boîte mail, ainsi que le n°70 du magasine du fouilleur gratuitement en ebook

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *